La Quilotoa Loop : une superbe rando de 3 jours


Après avoir découvert les secrets de la moitié du Monde à Quito, nous voici maintenant sur la route de Quilotoa. Au départ de Sigchos, cette randonnée de 3 jours nous amènera au sommet du volcan Quilotoa. On ne vous en dit pas plus, donc prend ton sac et let’s go !

Jour 1 : De Sigchos à Isinlivi

Toujours à Quito, nous ne pouvions imaginer prendre notre vol retour sans une dernière aventure, une de celle qui nous laisserait un souvenir impérissable. Après quelques recherches, notre ultime expédition était toute trouvée : la boucle de Quilotoa. Avec ses 200 km au compteur, nous n’avons bien sûr pas l’intention de parcourir celle-ci entièrement. Mais une randonnée ralliant Sigchos à Quilotoa permet quant à elle de profiter des splendides paysages équatoriens durant 3 jours de marche. Du pur bonheur ! Notre hôtel actuel étant des plus agréables, nous y laissons nos backpacks et réservons une nuit supplémentaire pour notre retour à Quito 3 jours plus tard. Ayant réglés la question de l’organisation, c’est le lendemain matin que nous partirons vers Sigchos. Pour cela, il nous faudra tout d’abord rejoindre la gare routière ou nous prendrons un premier bus en direction de Latacunga. Ce premier trajet durera environ 1h30. Un second bus nous permettra d’arriver à Sigchos en début d’après-midi, après 2h de trajet supplémentaires. A partir de là, il nous faudra marcher ! Nous avons donc l’après-midi pour nous acquitter des 4h de marche nous permettant d’atteindre Isinlivi. La pluie s’annonçant avant même que nous n’entamions notre randonnée, nous devons avouer que l’idée de prendre un bus pour rejoindre Isinlivi ne nous a pas échappé. Alors que nous avions déjà atteint la limite de la ville, nous avons même rebroussé chemin pour retourner à la gare routière. Trempés comme des chaussettes après quelques minutes de marche, nous aurions vraiment voulu nous épargner 4h de marche sous la pluie. Seulement voilà, le dernier bus pour Isinlivi est déjà parti, nous laissant ainsi sans solution… Qu’à cela ne tienne, nous braverons la pluie.

Une belle vue depuis la route qui mène à IsinliviLe Taito Cristobal, notre hôtel pour la nuit
Jour 1 : De Sigchos à Isinlivi

Après ce faux départ, nous repartons donc de la gare routière pour réaliser, sans retour cette fois, la première étape de notre randonnée. Atteignant à nouveau la limite de la ville, la pluie cessera pour notre plus grand bonheur ! Nous ne manquerons cependant pas de noter qu’en Equateur, le climat est plus favorable le matin. Sans surprise, le paysage est plutôt sympathique et la randonnée assez facile jusqu’à maintenant. Comme prévu, il nous aura fallu 4h pour parcourir les 11km reliant Sigchos à Isinlivi. Sans vous dévoiler la suite, sachez tout de même que cette 1ère journée ne sera ni la plus difficile, ni la plus surprenante. Une fois le petit village d’Isinlivi atteint, le choix de l’hébergement ne sera pas difficile. En effet, seul 2 auberges ont pignon sur rue. Nous jetterons notre dévolu sur l’hôtel Taito Cristobal que nous ne pouvons que vous recommander ! Avec un accueil plus que chaleureux, une chambre pour profiter d’une bonne nuit de sommeil et une formule demi-pension, le tout pour 30€, c’est le top ! Les hébergements constituent d’ailleurs un des points forts de la boucle de Quilotoa. A chaque étape, seuls quelques auberges sont présentes et proposent des tarifs plus que correct. De plus, tous proposent une formule demi-pension comprenant le dîner et le petit-déjeuner. Enfin, il est aussi possible d’acheter une lunch box pour la route le lendemain. En résumé, cette randonnée garantie un repas chaud et une nuit confortable pour chaque étape atteint. Et pour le lendemain, un petit-déjeuner de champion et un déjeuner à emporter permet de repartir de plus belle sans se soucier de quoi que ce soit. Et si nous soulignons ce point avec insistance, c’est tout simplement parce que nous avons rarement pu profiter de ce genre de situation sans se confronter à des prix excessifs. C’est donc ravi que nous avons profité d’un succulent repas, avant de rejoindre notre chambre. Il nous faudra partir tôt demain pour la prochaine étape : Chugchilan !

Jour 2 : En route pour Chugchilan

Réveil à 7h pour cette nouvelle journée qui s’annonce. Cette nuit au calme nous aura vraiment permit de recharger les batteries et ne fût pas de refus. Une fois debout, nous nous préparons avant de rejoindre la salle commune ou un petit-déjeuner complet nous attend. Aussi bon que la veille, ce repas sera un véritable coup de boost en prévision des 5h de marche qui nous attendent ce jour. Sur le départ, nous glissons nos lunch box dans nos sacs et remercions nos hôtes pour leur accueil avant de nous mettre en route. Dès le départ, la beauté des paysages est au rendez-vous. Nous traversons des clairières, des champs, des rivières et sommes à chaque instant subjugués par ce magnifique cadre qui nous entoure. Approchant du mirador Canon del Toachi, nous avons comme idée d’y faire une pause pour entamer nos lunch box. Mais avec 500m de dénivelé, l’ascension jusqu’au point de vue ne sera pas de tout repos. Une fois le sommet atteint, force est de constater que cela en valait en peine, la vue étant splendide. Nous profitons donc du spectacle et découvrons le contenu de notre pique-nique. Sandwich, chips, pomme, biscuits et bouteille d’eau ! Rien d’exceptionnel en soit, mais le tout, préparé avec attention par notre auberge de la veille, nous a permis de nous ressourcer comme il se doit ! Nous aurons de plus la chance de croiser une petite fille vendant des fraises. Difficile de résister ! N’étant pas encore arrivés à destination, il est maintenant temps de nous remettre en route. Nous mettrons environ 1h30 pour parcourir les derniers kilomètres restant afin d’atteindre Chugchilan.

En route pour Chigchuan !Un programme très vert aujourd'huiLes paysages sont vraiment magnifiquesOn profite de la vue
Jour 2 : D’Isinlivi à Chigchuan

Enfin arrivés, c’est sans surprise que nous découvrons qu’ici aussi, le choix de l’hébergement se fera sans difficulté. Nous nous arrêterons donc à la première auberge que nous croiserons, l’Hostal Cloud Forest, et déciderons d’y passer la nuit. Tout comme à Isinlivi, notre hôte nous proposera une formule demi-pension que nous serions bête de refuser. Contrairement à l’hôtel Taito Cristobal ou nous n’avions croisé qu’un seul couple de néo-zélandais, les randonneurs sont bien plus nombreux par ici. Mais cela ne nous empêchera pas de profiter d’un cadre apaisant pour autant. Un employé de l’hôtel viendra d’ailleurs alimenter la cheminée située dans notre chambre en début soirée, afin que nous puissions dormir au chaud. Une attitude attentionnée qui n’est pas rare depuis notre arrivée en Equateur. Quelques instants plus tard, on nous proposera de rejoindre la salle commune ou le dîner sera servi. Parmi tous ces voyageurs, nous ne tarderons pas à reconnaître le couple rencontré la veille. Profitant d’un repas également très bon, nous tentons bien que mal de discuter avec nos nouveaux amis à l’accent très prononcé ;¬-) Pensant à notre ultime étape, nous ne tarderons pas à rejoindre notre chambre pour être au meilleur de notre forme le lendemain. Vers 6h du matin, il sera temps de nous réveiller pour nous préparer et prendre notre petit-déjeuner. Nous bouclerons alors nos sacs, sans oublier notre lunch-box également proposé par l’établissement. Une heure plus tard, nous serons donc de nouveau sur la route pour rejoindre notre destination finale : Quilotoa !

Jour 3 : Le magnifique lagune de Quilotoa

Et c’est reparti ! 7h de marche nous serons nécessaires pour parcourir les 12 kilomètres nous séparant de la lagune de Quilotoa. Les plus assidus auront remarquer qu’il ne nous avait pourtant fallu que 4h pour parcourir les 11 kilomètres reliant Sigchos à Isinlivi. Mais c’était sans compter sur le dénivelé positif de 900 mètres auquel nous serons confrontés jusqu’à Quilotoa. Nous devons d’ailleurs vous révéler un petit secret à ce sujet : beaucoup de randonneurs font le choix de partir de Quilotoa pour rejoindre Sigchos. Bien évidemment, le trek est beaucoup plus simple dans ce sens, profitant d’un dénivelé négatif. Mais nous ne pouvions concevoir de débuter notre parcours sans savoir qu’un magnifique spectacle nous attendrait à l’arrivée.

Dernier jour : en route vers Quilotoa !La lagune n'est pas encore en vue, il va falloir marcher...
Jour 3 : De Chigchuan à Quilotoa

Ceci étant dit, il est temps de se mettre en route. Tout comme la veille, cette randonnée nous offrira un fabuleux spectacle tout au long de la journée. Suivant le chemin à travers le canyon, ce n’est pas sans mal que nous arriverons au pied du volcan. Dans l’ensemble, cette journée est de loin la plus éprouvante, mais nous restons motivés sachant qu’une belle surprise nous attend. Sans attendre, nous attaquons donc le sentier qui mène au sommet du cratère. Bien qu’épuisés, le sourire sera vite présent sur nos visages face à ce spectacle des plus fascinants ! Au sommet du cratère culminant à 3900 mètres d’altitude, la vue est vraiment splendide. Mais c’est surtout la lagune à l’eau turquoise en son sein qui nous fascinera. Après un an de voyage, jamais nous n’avions découvert un lieu aussi magique. Jusqu’à la fin, nous ne serons donc pas au bout de nos surprises.

On y est ! Le sublime lac de cratère du Quilotoa
La météo est plus clémente le lendemain matinOn voit même le volcan Cotopaxi d'ici !Avec notre nouveau pote ;-)
Arrivée à l’exceptionnel lac de cratère de Quilotoa !

Profitant toujours du paysage, nous nous attaquons à notre pique-nique tant attendu et bien mérité. Alors que nous sommes au sommet du volcan, il nous faudra encore compter 1h de marche pour rejoindre le village. Sans plus attendre, nous repartons donc afin de rallier Quilotoa, dernière étape de notre trek. Parmi les auberges présentes, c’est sans grande conviction que nous nous rendons au Runa Wasi Quilotoa. En effet, les commentaires lus sur Internet ne mettent pas réellement l’établissement en valeur. Pourtant, ce dernier nous apportera autant de satisfaction que ceux de ces derniers jours. Le dîner ainsi que le petit-déjeuner seront vraiment délicieux et la nuit sera confortable. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux avis des autres 😉 Le lendemain, nous repartirons vers le volcan afin de profiter d’un ciel dégagé au petit matin. Nous ne regrettons vraiment pas notre choix, pouvant ainsi profiter à nouveau de ce fabuleux paysage. Plutôt que de nous diriger vers d’autres points de vue comme nous l’avions convenu initialement, nous préférons finalement rebrousser chemin et profiter d’une journée de repos bien méritée. De retour au village, ça sera donc shopping au programme afin d’acheter nos derniers cadeaux. Enfin, après avoir récupérés nos sacs, nous prendrons un bus qui nous ramènera à la gare routière de Latacunga ou nous prendrons un second bus en direction de Quito.

De retour à Quito, notre avis est sans appel : ces 3 jours de randonnées sur la Quilotoa Loop étaient vraiment superbes ! Avec ses paysages à couper le souffle et ses étapes proposant des formules en demi-pension, ce trek nous aura véritablement comblé. Et que dire de la lagune de Quilotoa, véritable clou du spectacle, qui nous laissera un merveilleux ultime souvenir de notre Tour du Monde. Enfin, nous profiterons de nos 3 jours restants à Quito, avant de rentrer en France. Mais avant cela, place au bilan de nos trois semaines en Equateur

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *