Sur les hauteurs du Machu Picchu


Cusco et la vallée sacrée furent d’une beauté étonnante. Cependant, nous ne serons pas en reste devant une autre merveille venant des Incas, j’ai nommé le tant attendu Machu Picchu ! La beauté des paysages furent incroyables, mais c’est surtout l’ascension vers le site qui nous aura marqué. En effet, ce dernier est perdu au cœur des montagnes des Andes centrales à 2430 m d’altitude. Ainsi, pouvoir accéder au Machu Picchu et le voir de ses propres yeux se mérite. Toujours avec les parents de Marjo, il nous faudra prendre un train, un bus, mais surtout compter sur nos jambes aux mollets musclés pour y parvenir. Ainsi, cette visite sera pour nous une des plus marquantes de notre voyage.

Pour rejoindre le Machu Picchu, il n’existe pas mille solutions. Dans un premier temps, il nous faudra rejoindre le village d’Aguas Caliente en train depuis Ollantaytambo. Il existe deux compagnies permettant de s’y rendre : le Train Inca Rail ainsi que le Train Peru Rail. Notez que ces trains font parties des plus chers au monde. En effet, pour 2h de trajet, il nous faudra débourser pas moins de 85$/personne. A ce tarif, la compagnie peut bien nous proposer un morceau de cake et une boisson, en plus d’une vue panoramique pour observer comme il se doit le paysage verdoyant des montagnes des Andes centrales. Il faut savoir que Aguas Caliente est un village construit uniquement pour permettre le tourisme au Machu Picchu et il ne vit exclusivement que de ça. Vous imaginerez donc qu’il n’a rien d’exceptionnel et qu’il n’est qu’une étape avant la montée vers le Machu Picchu.

Nous arrivons à Aguas Caliente fin de journée. Pour Raymonde et Gérard, nous nous rendrons directement à l’agence permettant d’acheter le ticket de bus rejoignant Aguas Caliente au Machu Picchu. De notre côté, nous décidons de faire ce petit périple à pied. Enfin, après avoir mangé, nous rejoindrons notre auberge de jeunesse. Nous avons d’ailleurs réservé dans la même chaine qu’à Ollantaytambo, au Mama Simonas Hostel. Nous prendrons cette fois-ci un dortoir, tandis que Raymonde et Gérard opterons pour une chambre double. Il nous faudra bien une bonne nuit de repos pour affronter les nombreuses marches permettant d’accéder au site sacré des Incas.

En plus de cela, pour rejoindre le Machu Picchu, il est réellement conseillé de se lever tôt. C’est donc à 5h30 que nous nous réveillons, afin de prendre un rapide petit déjeuner et filer ensuite vers le Machu Picchu. Nous partons effectivement à pied, tandis que les parents à Marjo prendront un bus. Ce n’est donc pas moins de 1700 marches que nous réussissons à gravir en moins d’une heure pour rejoindre l’entrée du site. Nous attendrons ensuite une petite demi-heure Raymonde et Gérard qui arriveront, quant à eux plus tranquillement en bus.
Devant encore faire la queue pour valider nos tickets d’entrée, nous sommes ravies d’être arrivé très tôt. En effet, nous pouvons profiter de la beauté des lieux et découvrir cet incroyable site Inca vide de ses touristes. Nous en profiterons également pour prendre de belles photos.

Pour votre culture générale, le site du Machu Picchu est une ancienne cité Inca du XVème siècle. Les historiens ne savent pas réellement distinguer s’il s’agit plus précisément du lieu de résidence de l’empereur Pahacutec ou un sanctuaire. Peut-être bien qu’il s’agit des deux à la fois. Elle fut construite vers l’an 1440 et abandonné lors de l’effondrement de l’empire Inca. Cette cité ne fut cependant jamais découverte par les espagnols, ce qui a permis de la préserver. Elle fut ensuite découverte un peu par hasard par un explorateur américain, Hiram Bingham.

Vue sur le Machu Picchu
Il est bien là, présent dans toute sa splendeur, j’ai nommé le Machu Picchu !

Assez rapidement, Anthony et moi nous dirigeons vers la Montana. Nous avons réservé nos tickets pour accéder en son sommet et pouvoir admirer une vue du site et du paysage alentour. Ce dernier est effectivement à couper le souffle et prendre de la hauteur permet encore d’avantage de profiter de la vue. Cependant, y accéder ne sera, encore une fois, pas de tout repos. Il nous faudra 1h30 pour grimper et ainsi gravir les 2600 marches qui mènent au sommet. Comme vous pouvez vous l’imaginer, les marches sont très irrégulières et certains passages sont vraiment très abrupte. Heureusement, le vertige n’est pas un problème chez nous, contrairement à certaines personnes que nous avons croisé sur notre route. Au fur et à mesure de la montée, le site Inca se fait de plus en plus petit. Arrivés au sommet, c’est pris d’un mélange de fierté, de surprise et de joie incroyable que nous profiterons de la splendide vue qui s’offre à nous ! Après tous ces efforts pour y accéder, ce fut un grand moment. Nous profitons des lieux et des paysages pour reprendre notre souffle et nous reposer. Enfin, doucement mais sûrement, nous descendons rejoindre les parents de Marjo qui nous attendent en bas de la montagne.
Pour info, il est également possible de gravir le Wayna Picchu, la montagne la plus connue, que l’on voit sur toutes les photos. La montée est plus courte (1h30 à 2h A/R) mais plus exigeante car on y trouve plusieurs escaliers, des chemins étroits et il faut parfois s’accrocher à des câbles de sécurité pour garder l’équilibre. Cette montagne est également plus fréquentée, ce qui peut être moins agréable.

En route pour la MontanaLe site du Machu Picchu semble déjà lointainOn continue de grimper...... et on ne se décourage pas !On en profite tout de même pour profiter de la vueEt nous voilà au sommet de la Montana !
Notre périple pour gravir “la Montana” du Machu Picchu

Arrivée en bas, nous passons le reste de la matinée à découvrir le site. Ce dernier est divisé en deux grandes zones : la zone agricole composé d’un ensemble de terrasses cultivés situé au sud du site, et la zone urbanisé, situé au nord, ou les habitants vivaient. De nombreuses activités religieuses et sociétales y étaient présentes. Nous avons d’avantage été impressionné par le site dans son ensemble et par la vue incroyable de la montagne que par la visite des ruines. En effet, aucun panneau explicatif ne permet de comprendre le fonctionnement de la cité.

Enfin, il est temps de rejoindre Aguas Caliente. Les parents à Marjo reprendront le bus tandis que nous reprendrons notre courage à deux mains pour descendre une nouvelle fois à pied. Cette dernière marche fut bien fatigante et nous avons vraiment très hâte d’arriver au bout. Nous sommes contents de pouvoir nous reposer à notre arrivé et de profiter d’un bon restaurant avant d’aller aux sources chaudes d’Aguas Caliente pour nous détendre. Ce ne fut d’ailleurs pas de refus de partager ce moment fort sympathique avec les parents !

Le lendemain, il est temps de quitter Aguas Caliente pour retrouver la ville de Cusco. Nous ferons ce retour séparément de Raymonde et Gérard. Ces derniers prendront effectivement le train pendant que nous rentrerons en bus. Mais avant cela il nous faudra marcher direction Hydroelectrica environ 2h30 en suivant les rails, dans le sens opposé du train touristique par lequel nous sommes arrivés. La balade n’est d’ailleurs pas désagréable. Enfin, après 3h de bus plutôt… intense et sportif, c’est vivant que nous arrivons à Cusco ! Nous finirons cette journée dans une bonne crêperie française avec un bon vin chaud. Et oui, on ne se laisse pas abattre !

Les ruines du site du Machu PicchuUn des murs du temple principalUn aperçu de la zone urbaineLes terasses du Machu PicchuPhoto de groupe avec Raymonde et Gérard
Il est temps de visiter le site en lui-même

Cette découverte du Machu Picchu restera longtemps gravé dans nos mémoires. Son ascension ne fut pas de tout repos, mais c’est une grande fierté de pouvoir découvrir après cet effort les incroyables paysage en haut de la montagne. Le résultat est encore plus intense. Ce site faisait partie de nos incontournable, et effectivement, il ne nous aura pas laisser en reste. Notre aventure au Pérou commence à prendre fin, nous partirons ensuite vers Huaccachina, non loin d’Ica. Il s’agit d’une oasis dans le désert Péruvien ou nous profiterons sereinement de nos derniers jours avec les parents à Marjo. Vous retrouverez un petit résumé de notre séjour au sein de ce coin paradisiaque dans notre article bilan de notre séjour au Pérou

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.