Cusco et la vallée sacrée


Après avoir exploré le magnifique lac Titicaca sur 2 jours, nous poursuivons notre route direction Cusco. C’est une ville incroyablement charmante, point de départ vers la vallée sacrée. Nous nous attendions à une énorme richesse d’un point de vue culturelle, mais pas à une richesse aussi surprenante des paysages de la vallée sacrée. Nous avions devant nous des montagnes verdoyantes à perte de vue, de quoi largement nous surprendre !

Cusco, la capitale des Incas

Cette ville mythique et pleine de charme est située à 3400 m d’altitude. Malgré son côté très touristique, nous l’avons trouvé pleine de charme ! Cusco signifie nombril du monde en Quechua. Il s’agit effectivement de la capitale de l’empire Incas. Ici se mélange murs Incas, cathédrales et musées faisant de Cusco un véritable mélange entre civilisation Incas et espagnole. Ces derniers ont colonisé la ville au 15ème siècle et ont réellement imposé la religion catholique en écrasant les croyances locales. Vous savez, celle de la Pacha Mama, la terre mère, le soleil, les éléments, etc.
Nous y resterons 2 jours, et pourront profiter de cette ville très animé. Il y a en effet beaucoup d’animations et de fêtes dans les rues avec des danses en habit traditionnel. Nous profiterons également du boleto turistico, le pass touristique permettant d’accéder à différents musées et églises, mais également aux différents site de la vallée sacrée.

A Cusco, nous logerons dans le quartier San Blas. Il s’agit d’un quartier historique hyper mignon avec ses petites ruelles pavées, ses petites boutiques, ses restaurants, ses petites maisons et ses escaliers qui n’en finissent plus. Nous partirons donc le 1er jour à la conquête du centre-ville, dans les différents musées compris dans notre pass : le musée d’art populaire, le musée d’art contemporain, l’église de la Merced, ainsi que le musée Inca, qui lui n’est pas compris dans le pass. Le soir, nous assisterons à un spectacle folklorique, également dans le pass.

Nous passerons par la Plaza de Armas, présentes dans toutes les villes d’Amérique du Sud. C’est LA place centrale de la ville. Elle est entourée par la cathédrale de Cuzco et la iglesia de la Compania de Jesus. Sur cette place sont donc présents deux édifices religieux, ce qui est plutôt rare. Bien sûr, on y trouve également de nombreuses boutiques, restaurants et cafés.
Pour nous rendre sur cette place, nous passerons également par une ruelle incontournable à Cusco, en plein quartier de San Blas. Il s’agit d’une ruelle bordée d’un mur Inca comprenant des pierres parfaitement taillé et empilés, tenant parfaitement bien sans mortier. Les Incas étaient les rois des conductions antisismique. La ville actuelle étant construite sur les anciennes ruines Incas.

La plaza de armasUn très joli tableau du musée d'art contemporainUne belle représentation des péruviens, très souriantsLe célèbre mur Inca de la rue Hatun Rumiyoc
La très agréable ville de Cusco

Pour le deuxième jour, nous nous éloignons de la ville pour découvrir différentes ruines archéologiques : nous commençons par le Christo Blanco, une reproduction du Christ rédempteur de Rio, puis nous poursuivrons par les sites de Sacsayhaman, un site Inca qui avait pour vocation de protéger la ville de Cusco. Nous irons ensuite à Q’enquo, un ancien amphithéâtre Incas, puis à Tambomachay, un temple voué au culte de l’eau ou les Incas allait prendre leurs bains. Enfin, nous finirons à Puka Pukara, situé à 200 m du dernier temple. Il s’agit d’un petit fort (également appelé “fortin”) gardant l’accès à la capitale et à Tambomachay, situé non loin de là.

Enfin, nous visiterons le musée Quorikancha, le temple du soleil. Il s’agit du musée que nous avons préféré. Également le temple le plus sacré de l’empire Incas, il a été construit au centre de la capitale de Cusco. Des cérémonies importantes des souverains Incas y étaient célébrés : mariages, sacres et funérailles. C’est ici que reposait leur dépouilles momifiés et assises sur des trônes en or. Il fallait bien ça aux prestigieux Incas ! Il s’agissait du plus vaste et du plus riche temple de son époque. Cependant, les conquistadors rasèrent et pillèrent le temple de fond en comble. Il ne resta que les fondations qui servirent à la construction du couvent Santo Domingo.

Pour finir cette journée, nous nous rendrons au restaurant le Buffet Francés pour y manger, devinez quoi… une raclette Andine ! Nous étions fous de pouvoir manger ce plat typiquement français !!! Le concept de ce resto est vraiment sympa : allié plats français et produits péruviens. En plus, c’est une vraie réussite. La charcuterie et le fromage andins (produits par un Allemand aux alentours de Cusco, soit dit en passant) sont tous deux excellents.

Une belle vue sur la villeAu pied du Cristo BlancoLe site de Sacsayhuman...... celui de Q'enqo...... et enfin, le site de Tambomachay
Pour le deuxième jour, nous visitons les environs de Cusco

A la découverte de la vallée sacrée

Après avoir arpenté Cusco et ses alentours, nous partons à la conquête de la vallée sacrée. Comme nous l’a conseillé Ludo, nous avons loué les services d’un taxi pour la journée. Ce dernier nous déposera sur les différents sites à visiter. Cette vallée était principalement appréciée des Incas pour ses caractéristiques géographiques et climatiques. C’était un point stratégique pour l’extraction de richesses naturelles. On y retrouvait également la plus grande production de maïs du Pérou.

Après plus d’une heure de route, nous arrivons sur le 1er site à visiter, j’ai nommé Pisaq. Rien que la route en taxi permettant d’arriver sur ce site incroyable était magique. Pisaq est l’un des sites plus important de la vallée sacrée et celui que nous avons préféré. Le paysage est incroyable et il est possible de s’aventurer sur les hauteurs des ruines pour y profiter d’une vue mémorable. Depuis ce site, nous pourrons apercevoir des terrasses agricoles. Les Incas étaient en effet très fort pour mettre en culture les pentes abruptes des montagnes. En plus de cela, nous découvrirons des constructions militaires et religieuses ayant pour fonction la défense de l’entrée sur de la vallée.

Le magnifique site de PisaqOn se rapproche pour aperçevoir les terasses agricoles...... ainsi que les vestiges des constructions Inca
Notre site favori : Pisaq

Après 1h passée sur ce site, nous nous dirigerons vers les Salinas Maras. Des salines ayant vu le jour grâce à une source ou jaillit un ruisseau saturé de chrome et de sodium. Il existe environ 3600 bassins produisant environ 160 à 200 tonnes de sel par an. Situé à flanc de montagne, la vue est incroyable et impressionnante à voir. Ces salinas datent de l’époque pré-incas et se sont développés au fil du temps.

Pour la pause de midi, nous mangerons dans un super restaurant à Urubamba, très bien côté dans le guide du Routard. C’est d’ailleurs ici que nous retrouverons une famille tourdumondiste déjà croisé à Potosi, en Bolivie. Une rencontre improbable et surprenante, mais très appréciable ! C’est toujours fort sympathique de recroiser des personnes rencontrées sur notre parcours !

Enfin, le dernier site de la journée est aussi incroyable que beau, j’ai nommé Moray, un centre de recherche agricole. Il se présente comme un amphithéâtre, dont un principal et deux secondaires. Les Incas y faisaient des expériences de culture et ils avaient tout calculé. En effet, la position des terrasses, créant une série de microclimat, permettait à la température du centre des terrasses d’être plus élevée en son centre. Ensuite, en fonction de la distance de chaque terrasse, la température diminuait de plus en plus vers les bords. Les Incas ont ainsi réussi à simuler une vingtaine de microclimats différents. Vraisemblablement, ce peuple ne laissait rien au hasard !

Les Salinas de MarasLa vue sur les salines est vraiment impressionnanteEt nous voici à Moray, avec son incroyable amphithéâtreOn ne se lasse pas de la vue
Les incroyables paysages des Salinas, suivi du surprenant site de Moray

Pour la nuit, nous rejoindrons la ville d’Ollotaytambo où nous attendra notre auberge de jeunesse, fort sympathique. Dans une bonne ambiance, nous partagerons un dortoir à quatre, avec les parents. C’est également ici que nous quitterons notre chauffeur de taxi, qui aura été plutôt serviable tout au long de la journée. Le lendemain, c’est dans ce petit village que nous visiterons un énième site Inca, une forteresse construite à flanc de falaise. Une fois de plus, qui dit falaise, dit grimpette ! Cette forteresse fut apparemment le siège de combat acharné entre Incas et espagnols.

Enfin, sur la Plaza de Arma du village, nous reprendrons les services d’un taxi pour nous rendre sur le dernier site compris dans le boleto touristico. C’est d’ailleurs ici que nous rencontrons pour la 3ème fois la famille tourdumondiste que nous avions croisé la veille. Dommage que nous ne les verrons plus par la suite, car il aurait été sympa de prendre leur coordonné pour garder contact et suivre leurs aventures.
C’est après une bonne heure de route que nous arrivons à Chinchero. Ce village présente un passé plutôt riche de l’époque Inca. On y retrouvera d’ailleurs les fameuses terrasses agricoles datant de cette époque. Nous découvrirons une magnifique petite église ne payant pas de mine de l’extérieur, mais vraiment incroyable à l’intérieur. Les murs et plafonds sont couverts de motifs floraux et religieux vraiment très jolis.
Ce site n’est pas celui qui nous a le plus transcendé, nous décidons donc de ne pas nous attarder, et rejoignons rapidement le chauffeur de taxi pour nous diriger vers Ollantaytambo après avoir achetés quelques souvenirs dans les boutiques alentours.

La forteresse d'OllantaytamboLa même forteresse vue de hautDernier site de la vallé sacrée que nous visiterons : ChincheroEt toujours les fameuses terasses agricoles Inca
Les derniers sites de notre visite : Ollotaytambo et Chinchero

Ces quatre jours entre Cusco et la vallée sacrée furent une véritable surprise. La ville de Cusco est une des plus belle que nous avons pu visiter. Entre la culture, le charme de ses ruelles et les bons restaurants, nous n’avons pas été en reste. La suite fût également un pur régal. Nous avons adoré découvrir la vallée sacrée et ses paysages verdoyants. Ce fût donc un bon prologue à notre voyage au Pérou qui se poursuivra à Aguas Caliente. C’est donc d’Ollantaytambo que nous rejoindrons cette ville en train, pour ensuite accéder au très célèbre…Machu Picchu !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.